Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > ROMANS > SI SEULEMENT ON AVAIT PRIS L'AUTOROUTE
SI SEULEMENT ON AVAIT PRIS L'AUTOROUTE

SI SEULEMENT ON AVAIT PRIS L'AUTOROUTE

De YVONNE ROBERT

Le trajet Bordeaux-La Ciotat en voiture n’est plus qu’une formalité de nos jours sur autoroute. Je dis bien, sur autoroute… à bord d’une bonne berline. Mais Alice n’aime pas les autoroutes. Qui plus est, elle roule en « Coccinelle » datant des années 70.
Alice, 40 ans, traverse un moment douloureux, une rupture amoureuse. Elle a besoin de se changer les idées. Sur un coup de tête elle décide, avec son fils Romain âgé de 18 ans, de quitter Bordeaux pour aller passer quelques jours de détente chez son frère Régis à La Ciotat. On charge la voiture et on part. C’est la première fois que la mère et le fils se retrouvent en tête à tête. Ça plaisante, ça se raconte des anecdotes… Tout va pour le mieux, nous sommes au mois d’août, c’est les vacances. Emprunter des nationales, rien de bien saugrenu, sauf que, parfois, ces routes offrent des surprises, et pas n’importe lesquelles. Ce voyage qu’entreprennent une mère et son fils pour aller rendre visite à l’oncle Régis va s’avérer des plus imprévisible. Ils vont vivre un long week-end totalement extravagant.
Ce sont leurs réactions, marquées de spontanéité et d’humour, face à des évènements hors du commun, que vous allez découvrir.

Yvonne Robert est née en 1949 à Oran (Algérie). C’est dans le charmant petit village du Lot-et-Garonne, Le Mas-d’Agenais, qu’elle s’est retirée pour vivre au calme son statut de retraitée. Désormais, elle consacre son temps à l’écriture et à ses petits enfants.
Après « La liseuse » paru en 2015, elle signe ici son deuxième roman « Si seulement on avait pris l’autoroute ».