Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > ROMANS > LE SILENCE DES CASCADES
LE SILENCE DES CASCADES

LE SILENCE DES CASCADES

De FRANÇOISE BESSE

Laure Reynès conjugue une vie personnelle harmonieuse avec sa fonction de bénévole au sein de l’ASP. Elle est écoutant, elle accompagne par la présence et la parole les malades en fin de vie.
Un soir de mai à l’hôpital de Rodez. Une jeune femme qu’on lui a confiée quelques semaines auparavant, Emilie, se meurt d’un cancer. Quand Laure arrive, la malade est déjà inconsciente. Mais son père, puis son mari Guillaume, se relaient à son chevet. De demi-confidences en allusions, Laure acquiert la certitude de ce qui n’était alors qu’un soupçon: quelqu’un, dans l’entourage d’Emilie, a manœuvré depuis le début pour que Laure ne puisse jamais entrer réellement en contact avec elle.
Quelques jours après, Guillaume appelle Laure à la rescousse: sa fille Lucile, six ans, est victime de cauchemars récurrents qui terrorisent ses nuits. Pour éviter le traumatisme de la consultation par un psychiatre, Laure accepte de rencontrer Lucile. Mise en confiance, mais contre la promesse qu’elle gardera le secret, la petite fille raconte le rêve qui vient la tourmenter: il fait nuit, Lucile dort, soudain une lumière brutale la réveille, sa maman s’approche et lui dit: «Ce n’est rien, rendors-toi». Mais son apparence dément le contenu rassurant de ses paroles elle est en larmes et semble bouleversée.
Laure pense que ce cauchemar est la réactivation d’une situation vécue par la petite fille, restée au stade de l’inconscient. Lucile ne guérira de ce traumatisme que si elle parvient à le faire remonter au niveau du conscient. Commence alors une enquête difficile. Une accumulation de faits étranges, le comportement étrange de l’entourage, la fascination exercée par la rivière qui court sous les terres du domaine, conduisent Laure à penser qu’une tragédie s’est produite sur le Causse Comtal l’année précédente. Guidée par son intuition et sa tendresse pour Lucile, Laure affrontera ses propres peurs pour découvrir la vérité qu’on lui cache. Et rendre la paix à la petite fille.

Françoise est actuellement professeur de français-latin-grec au lycée François d’Estaing à Rodez. Mariée, mère et grand-mère, elle habite à Rodez et elle est très attachée à sa région, berceau de sa famille. C’est son troisième roman après les succès de Requiem à Laroquebrou et de Coup de grisou.

PROMO_EN_AVANTSite internet de l'auteur