Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > ROMANS > L'ÉTOILE DES VIES PASSÉES
L'ÉTOILE DES VIES PASSÉES

L'ÉTOILE DES VIES PASSÉES

De MONIQUE BARTHE

Maxence Lhuillier est un homme heureux. À presque 40 ans, il mène une carrière professionnelle brillante, vit avec une épouse aimante qui élève leurs deux enfants, possède tous les biens matériels que sa situation aisée lui permet. Mais ce bonheur n’est qu’apparence et son univers s’effondre brusquement quand on lui diagnostique un cancer du cerveau. Cette tumeur, en forme d’étoile, qui le conduit inexorablement vers la mort, est opérable, mais, contre toute attente, Maxence en décidera autrement.
C’est dans un parcours ésotérique au sein de la forêt amazonienne qu’il va faire un voyage intérieur qui va conditionner le reste de son existence et répondre à toutes ses questions. Accompagné d’une infirmière initiée à des pratiques énigmatiques, il va croiser le chemin d’un personnage étrange qui va lui faire des révélations fracassantes. Les réponses qu’il va trouver ne sont-elles pas plus terribles que l’ignorance dans laquelle il se maintenait ? Au terme, y a-t-il une seule vérité ?
Un roman évoquant à la manière d’un thriller, dans un contexte étrange, la maladie et les sentiments humains que sont la peur, l’espoir et la soif de savoir. Un récit prenant, pour découvrir le vrai sens de la vie, une méditation aux accents métaphysiques dont chacun pourra s’emparer.


Monique BARTHE est née dans un quartier populaire de Toulouse, à deux pas du canal du Midi, dans les années 50. Dès qu’elle a su lire, les livres sont devenus sa seule distraction : ouvrages de jeunesse puis livres de poche, avec un grand éclectisme. Naturellement, l’envie d’écrire est apparue de plus en plus pressante. C’est dans ce premier roman qu’elle a pu concrétiser ce besoin et, mélangeant fiction et réalité, parler de ses souvenirs d’enfance et d’adolescence qui, même lors de son exil parisien, ne lui ont jamais fait oublier « sa » ville rose. Aujourd’hui, elle habite à Bordeaux, ville qui concurrence dans son cœur l’amour de ses origines.