Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > GROS CARACTÈRES > L'HOMME QUI N'AIMAIT PAS LA MER GC
L'HOMME QUI N'AIMAIT PAS LA MER GC

L'HOMME QUI N'AIMAIT PAS LA MER GC

De JEAN-FRANÇOIS DION

« Comment peut-on être marin sans aimer la mer ? »
Non, Paul n’aime pas la mer, et pourtant il la prend. Il épouse ses flux et reflux, en ressasse les marées, les bateaux, les ports lointains, et soigne des mal de mer. Car Paul est médecin de bord, bobologue à croisiéristes. Il fuit, s’éloigne, surnage, revient. Ses femmes sont des îles-mères, passagères de terre, ses lieux d’accostage, d’attaches et d’embarquement qui jamais ne retiennent le marin.
Que de femmes, que d’écume ! Paul tangue sur leurs ressacs, comme tangue un jour sur son dos une petite anglaise blessée… Et si lui, si solitaire, devenait père ? Quel père sera-t-il ? À quoi devra-t-il renoncer pour garder son cap, en même temps que trouver sa place d’amour auprès de ses filles ? D’elles aussi il s’approche, s’absente, et chaloupe, et revient… Le roman interroge sur la maternité, la paternité, le désir d’enfant… hésitant entre l’être et l’avoir : être mère, père, ou avoir un enfant ? Le vide à combler, comme l’océan, est abyssal.