Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > GROS CARACTÈRES > FALLAIT PAS TOUCHER AU QUERCY GC
FALLAIT PAS TOUCHER AU QUERCY GC

FALLAIT PAS TOUCHER AU QUERCY GC

De JACQUES NUNEZ

La révolte est un pli de l’âme; tu l’as ou tu l’as pas.
Célestin Reveilhac avait été moulé dans cette argile-là. Il ne se résignait jamais malgré son demi-siècle, largement passé, sur les épaules oublier de voir, pour oublier tout court, et garder les poings dans ses poches, ce n’était pas son genre. La bête immonde était toujours là, alors Célestin était toujours prêt à bousculer choses et gens. Près de la retraite, il retapait sa maison dans un hameau perdu du Lot. Il s’était retrouvé aux Urgences un samedi après-midi et aurait dû s’accorder une semaine de vrai repos. Seulement… il y avait eu la pétition de ces malfaisants qui prétendaient éradiquer les oiseaux, le tract d’un groupe qui s’appelait Quercy Vigilance Écologie sur son pare-brise, cette rumeur tenace autour d’un projet de stockage de déchets ultimes à Puy Blanc… plus les trois camions boueux, à l’immatriculation illisible… Alors, par fidélité à sa loi, à son histoire familiale, à ses années soixante-dix, à ses vieux copains du maquis, parce qu’il était curieux et teigneux, il était retourné là où les camions s’étaient garés.
Ça lui vaudrait pas mal d’ennuis.
Ça lui vaudrait sept jours en enfer.
Mais fallait pas toucher au Quercy !