Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > RECUEILS POÉSIES > DES VERS À SOI
DES VERS À SOI

DES VERS À SOI

De RAMANUJAM SOORIAMOORTHY

EXPÉDITION FRANCE MÉTROP. LETTRE VERTE
EXPÉDITION AUTRES PAYS : DÉLAI 3/4 SEMAINES ENVIRON ou nous consulter pour surcoût port

Mots de l'auteur:
Des vers à soi : Il est long le chemin qui des vers à soi mène, ne doutât-on que ces vers à soi soient, qu’ils soient, même, pour soi seul ; exclusivement ; ou du moins de soi et que, donc ils reviennent à soi.
Viendront-ils, cependant, jamais vers soi ? À soi ? Arriveront-ils même ? Ou faut-il croire qu’arrivant, ils n’arrivent jamais, car toujours à venir ?
C’est une question de lecture et de réécriture, et, donc, d’écriture en même temps, c’est une triple question à laquelle ces vers convient ; pour qu’on vive et non seulement survive. Pour qu’au terme, s’il y en a, du questionnement, on se mette à soupçonner que, pour que ces vers à soi soient, il faudrait qu’à personne ils ne fussent, et, par conséquent, à tous fussent.
Ces vers à soi ne sont à soi, si jamais ils le sont, qu’au bout invisible et inattingible d’un cheminement à proprement parler interminable ; et, en admettant qu’on y, par impossible, arrive, en admettant que ces vers à soi soient un jour, ils ne le seront à soi que de n’être pas qu’à soi, voire de n’être même pas à soi, comme on l’aura, peut-être, chemin faisant, voire déjà, si tôt, compris.
À soi et pas à soi ; à soi et pas qu’à soi ; à la fois. Pour tous, pour personne en particulier, pour n’importe qui : des vers à soi, mais à condition qu’on lise ; sous réserve d’un espacement de la lecture, sans quoi nul espoir, si lointain soit-il, de quelque paix un jour, entre soi et les autres, ni même entre soi-même et soi.
Nécessité donc de tous les instants des vers à soi ; nécessité d’en lire ; nécessité d’en écrire : d’en lire tout en les écrivant, d’en écrire tout en les lisant.