Mon panier

Aucun produit
ACCUEIL > ROMANS > CELUI QUI N'AVAIT PLUS LE TEMPS D'ÊTRE TRISTE
CELUI QUI N'AVAIT PLUS LE TEMPS D'ÊTRE TRISTE

CELUI QUI N'AVAIT PLUS LE TEMPS D'ÊTRE TRISTE

De JESSICA CHOPIN

John Holmes a dit : « Il n’y a pas de meilleur exercice pour le cœur que de se pencher pour aider quelqu’un à se relever. » Gino, avec ses gestes anodins qui changent signifi- cativement la vie d’autrui, nourrit chaque jour l’envie profonde de rendre hommage à sa défunte épouse, Serena. Cette femme si chère à son cœur qui lui a légué un magnifique credo : la vie est bien trop courte pour prendre le temps d’être triste.
On dit qu’un simple battement d’ailes de papillon chez nous peut provoquer un typhon à l’autre bout du monde.
Et si, dans le fond, chacun de nos gestes avait un effet papillon ?

Jessica CHOPIN a vu le jour en 1985 à Parme en Italie. Bien qu’arrivée en France très tôt, elle reste totalement immergée dans l’atmosphère de son pays natal et vit dans la biculture italo-française. Jessica commence à écrire à l’âge de douze ans après le décès de son père et n’arrêtera jamais. Elle participe à des concours de nouvelles et poésies et finit sur le podium de certains d’entre eux.
En 2011, elle publiera un roman autobiographique intitulé « A chi farà il primo passo », qui paraîtra uniquement en Italie. En 2015 sort son premier livre français, publié par Chiado Éditeur, et intitulé « Celle qui voulait arrêter de rêver ». Aujourd’hui, Jessica mariée et maman de Cassandra et Fiorella, souhaite continuer à écrire à la fois pour que ses histoires touchent les gens mais aussi pour que sa famille soit fière d’elle.